18 juin 2020 - 16:51 |

L’Indonésie lorgne sur l’Afrique pour ses exportations d’huile de palme

Le marché de l’huile de palme en Afrique devient attrayant estime le président de l’Association indonésienne de l’huile de palme (Gapki), Joko Supriyono. Un marché potentiel mais spécifique. En effet, les exportations sur une basse annuelle sont croissantes mais les commandes se font sur de plus petites quantités. Ainsi, Joko Supriyono souligne que les pays en Afrique passent des commandes à l’exportation dans des emballages plus petits, y compris de 200 et 500 tonnes, et ce en dépit que le marché soit très important. Ainsi, l’huile de palme liquide transformée dans un emballage ne dépassant par 25 kilogrammes constitue 41% des exportations totales d’huile de palme vers l’Afrique.

Pour le président de Gapki, le développement de ce nouveau marché potentiel est l’une des actions menées par l'Indonésie pour faire face à l’affaiblissement de demande mondiale d'huile de palme suite au Covid-19.

De son côté, le directeur exécutif de l'Association indonésienne de l'industrie de l'huile végétale (Gimni), Sahat Sinaga, a expliqué que le continent, en particulier l'Afrique de l'Est avec une population de près de 380 millions d'habitants sur 18 pays, est indéniablement devenu un marché potentiel pour les produits dérivés de l'huile de palme. "Le problème est qu'ils n'ont pas de grands réservoirs dans les ports. Par conséquent, ils préfèrent obtenir de l’huile de palme avec des emballage de moins de de 25 kilos" précise Shhabat Sinaga.

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +