20 mai 2021 - 12:17 |

Concentration en vue dans le chocolat en Europe avec le rachat de Cémoi par le belge Sweet Products

Le premier chocolatier français, le groupe familial Cemoi, et le groupe belge Sweet Products  ont annoncé mardi être entrés en négociations exclusives en vue de l’acquisition de 100% du capital du groupe Cemoi par Sweet Products.  Si l’opération se réalise, le nouvel ensemble pèserait plus de €1,2 milliard de chiffres d’affaires et ferait de la nouvelle entité un acteur majeur du chocolat et de la confiserie en Europe.

Ce rapprochement pourrait donner naissance au "numéro un mondial en matière de chocolats sous marques distributeurs", et permettrait de "développer des positions significatives sur les segments à marques", indique le communiqué de Cémoi. Est également souligné "la complémentarité des deux groupes, tant au niveau de l'implantation de leurs sites de production que de la distribution géographique de leurs produits". La nouvelle entité "bénéficierait de la maîtrise totale de la chaîne d'approvisionnement du cacao, de la fève aux produits finis, grâce à ses 24 usines de fabrication implantées en Europe, aux Etats-Unis, en Angleterre, et en Côte d'Ivoire", ajoute le groupe.

Le groupe Cémoi, dirigé par la famille Poirrier depuis 1962,  avait annoncé l’année dernière sa volonté d’ouvrir son capital. “Nous avons atteint les limites d’une structure capitaliste d’un groupe familial et nous devons continuer à grandir alors que notre famille détient aujourd’hui toujours 100% des parts. Nous allons voir la réaction des investisseurs potentiels”,  avait déclaré Patrick Poirrier dans une interview à France 3 Occitanie.

Le groupe, qui emploie 3 200 personnes, vend chaque année 200 000 tonnes de chocolats et de confiserie, pour un chiffre d'affaires de $750 millions d'euros en 2019.  S'il vend des chocolats sous sa marque, il fournit également l'ensemble de l'industrie alimentaire, depuis les fabricants jusqu'aux utilisateurs professionnels de chocolat comme les chocolatiers, les pâtissiers, la restauration et la grande distribution. Le groupe  détient 14 unités de production, dont neuf  en France, les autres se situant en Allemagne, en Côte d’ivoire,  aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et en Pologne.

Une forte présence en Côte d’Ivoire

Le groupe Cemoi est très présent en Côte d’ivoire par ses achats de fèves mais aussi dans la transformation. Il  achète plus de 100 000 tonnes de cacao par an, soit environ 3% de la production mondial, dont une majorité (72%) en Afrique, en Côte d’Ivoire et  dans une moindre mesure à Sao Tomé, les autres approvisionnements se situant dans les Amériques – Equateur, Pérou, République dominicaine – à hauteur e 18% et le solde en Asie-Océanie. Présent en Côte d’Ivoire depuis 1996 avec la création de sa première usine,  il a ouvert, en 2015 à Abidjan, une nouvelle chocolaterie d’une capacité de 10 000 tonnes de chocolat (Lire :  Inauguration de la chocolaterie Cemoi en Côte d'Ivoire).

Complémentarité avec le groupe belge

Quant au groupe belge Sweet Products, aussi familial géré par la famille Wader, il comprend le groupe Baronie et le groupe  Belgian Ice Cream. Il exploite sept usines de chocolat situées en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne et en Suisse, deux sites de production de crème glacée en Belgique et une usine de caramel au Royaume-Uni. Outre les marques Jacques, Alpia, Sarotti, Alprose, Duc d'O et Ijsboerke, la production du groupe belge est principalement dédiée aux produits de marques distributeurs.

L'opération, dont le montant n'a pas été communiqué, doit encore recevoir l'aval des autorités de la concurrence.

Pays: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +