22 septembre 2017 - 13:15 |

L’amélioration de la production de riz en Afrique de l’Ouest n’enrayera pas la hausse des importations

La production de riz en Afrique de l’Ouest devrait très légèrement augmenter en 2017/18 dépassant les 10 millions de tonnes (Mt), selon les dernières prévisions du département américain de l’Agriculture (USDA). L’évolution est contrastée entre les différents pays de la région, les productions au Bénin, Côte d’Ivoire, Gambie, Guinée Bissau progresseraient de plus de 7% par rapport à 2016/17 tandis que celles du Burkina Faso, du Ghana, de la Guinée, du Mali et du Sierra Léone reculeraient (cf. tableau ci-dessous). En revanche pour l’ensemble de l’Afrique sub-saharienne, la production de riz en 2017/17 baisserait de près de 2%.

Du côté des importations, elles augmenteraient de plus de 6% à 8,485 Mt en 2017/18. Une hausse généralisée à la majorité des pays de la région, à l’exception du Mali, du Nigeria et du Togo où les importations seraient stables (cf. tableau ci-dessous). Les plus fortes augmentations des importations de riz se situent en Sierra Leone (+25%), en Côte d’Ivoire (+15%) et en Guinée (+11%).

Evolution de la production et des importations de riz en Afrique de l’Ouest

(riz usiné en 1 000 tonnes)

Source : Commodafrica à partir des chiffres de l'USDA

L'Afrique sub-saharienne demeure la plus importante région importatrice de riz au monde, essentiellement du riz bon marché d'Asie, souligne une note du service de recherche économique de l'USDA. "Alors que l'Afrique sub-saharienne est la plus importante destination du riz américain sous forme d'aide alimentaire, la région fait des achats commerciaux substantiels" à l'Asie.

C'est le Vietnam qui est un des principaux fournisseurs commerciaux de riz à l'Afrique, mais pourrait faire mieux, estiment pour leur part les autorités nationales. Sur les neuf premiers mois de cette année, les exportations de riz vietnamine, toutes destinations confondues, ont augmenté de 19,6%, à plus de 4,5 millions de tonnes (Mt), représentant un chiffre d'affaires de $ 2 milliards, en hausse de 18% sur la même période l'année dernière, selon l'Association alimentaire du Vietnam (VFA). La Chine est son premier client, représentant 38% de ses exportations, suivi des Philippines et de la Malaisie.  Depuis le mois de juin, la demande en riz sur le marché asiatique a connu une forte croissance, ce qui a fait grimper son cours à plus de $ 400 la tonne.

D'où l'appel de la VFA aux exportateurs vietnamiens à diversifier leurs débouchés, notamment à l'égard de la Chine, et à renforcer les exportations vers l'Afrique.

Pays: 

Newsletters

Inscrivez vous à notre Newsletters

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +