24 août 2018 - 15:14 |

Le latex bloqué dans les ports ivoriens

Près de 20 000 tonnes (t) de caoutchouc seraient bloquées dans les ports ivoiriens depuis plus de trois mois, rapporte RFI. Les armateurs "rechignent" à embarquer le latex ivoirien sous sa forme brute car il coulerait trop et salirait les navires.

Depuis le mois de janvier, le gouvernement a autorisé l'exportation de caoutchouc brut afin d'écouler l'ensemble de la production ivoirienne alors qu'auparavant, il était exporté semi-transformé, sous forme de granulés ou de briques déshydratées, souligne notre confrère.

A l'origine du problème, une production qui ne cesse de croître, passant d'environ 400 000 tonnes (t) en 2016 à 600 000 t en 2017, alors que les capacités de transformation n'ont pas suivi le rythme.

"Pour mettre fin au blocage actuel, les exportateurs et le gouvernement ivoirien tentent de mettre sur pied en urgence une procédure visant à sécher et désinfecter le caoutchouc brut avant son exportation", rapporte RFI.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +