27 avril 2020 - 17:12 |

Nestlé affiche de bons résultats au 1er trimestre 2020

Nestlé a annoncé vendredi avoir enregistré au premier trimestre la croissance de ses ventes la plus soutenue depuis près de cinq ans, grâce aux achats de précaution effectués par des millions de consommateurs avant l’application de mesures de confinement liées à la pandémie de coronavirus.

Le chiffre d’affaires affiche une croissance organique de 4,3% au 1er trimestre. Les ventes totales sont en recul de 6,2% à 20 milliards de francs suisse. La croissance a été soutenue par les ventes aux Amériques et dans la zone Emena (Europe, Moyen- Orient et Afrique du Nord) dopée par les achats de précaution effectués par les consommateurs avant l'application de mesures de confinement liées à la pandémie de coronavirus.

Pour l’Afrique, Neslté indique que la région a connu une croissance organique à deux chiffres avec des ventes portées par Nido, Milo et le café́. Le café qui affiche aussi un certain dynamisme en Europe et en Amérique du Nord (Lire : Coronavirus ou non, on n'arrête pas le marché du café !). Aucun chiffre n’est disponible spécifiquement sur l’Afrique car elle est regroupée dans la zone Asie, Océanie et Afrique subsaharienne (AOA), zone qui a été fortement impactée par la chute des ventes en Chine et qui enregistre une croissance organique négative.

Par catégorie, les produits pour animaux de compagnie ont été les plus grands contributeurs à la croissance. Puis se placent les plats préparés et les produits pour cuisiner, le café́ alimenté par la demande de produits Starbucks, Nespresso et Nescafé, indique le groupe suisse. 

Neslté souligne cependant que “l’impact financier du COVID-19 reste difficile à quantifier et dépendra de la durée et des conséquences économiques de cette crise”. Son directeur général, Mark Schneider, a mis en garde lors d’une téléconférence contre la tentation de tirer des conclusions hâtives des performances du premier trimestre. “Il est important de ne pas se laisser emporter par la vigueur de la croissance organique”, a-t-il dit, ajoutant que la situation restait “très volatile” et que des évolutions en dents de scie dans plusieurs régions et catégories de produits empêchaient le groupe d’estimer l’impact de la pandémie sur ses résultats financiers.

Pays: 
Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +