27 novembre 2018 - 19:07 |

L’Afrique manquera-t-elle de protéines ?

La plupart des régions du monde produise suffisamment de protéines sous la forme végétale pour nourrir leur population, mais lorsque les protéines végétales, comme les céréales ou les graines oléagineuses, sont converties en viande, produits laitiers et en oeufs, la quantité de protéines disponible se réduit nettement, souligne Gro Intelligence dans une étude publiée hier « Wich Countries Have a Protein Shortage in Their Futur ? ».

Si l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud disposeront de suffisamment de protéines avec une hausse de la production, ce n’est pas le cas du continent africain.

Au fur et à mesure du développement de l’élevage, l’offre de protéines diminue, comme le montre le graphique ci-dessous. Toutefois aussi alarmant qu’il puise paraître, jusqu’en 2036 avec une forte croissance démographique, l’Afrique devrait dégager un léger excédent en protéine indique Gro Intelligence.

proteines_afrique.png

En revanche, en Chine, le déficit est déjà alarmant et devrait s’accroître dans les années à venir.

Lors d’une conférence organisée par l'association des entreprises germano-africaines, Afrika-Verein en novembre à Hanovre sur le potentiel des produits laitiers et de la viande en Afrique, Ferdinand Schmitt, directeur général d'ADT Project Consulting GmbH, reprit par Rural 21, estimait qu’entre 2030 et 2050, entre le dixième et le cinquième du boeuf, du porc, de la volaille et du lait consommés sur le continent seront importés tout en affirmant que la croissance de la demande devrait stimuler la production.

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +