28 mars 2019 - 13:55 |

€ 42 millions pour lutter contre la vulnérabilité alimentaire au Burkina

Selon une analyse de la vulnérabilité alimentaire du Burkina Faso faite à partir des résultats prévisionnels de la campagne agropastorale 2018/19, environ 3 745 200 personnes à travers le pays seraient sous stress alimentaire, et quelque 676 200 personnes en situation d’insécurité alimentaire sévère dont 24 283 personnes en « phase urgence » reparties principalement dans les régions du Centre-Nord, du Nord et du Sahel.

D'où l'adoption en Conseil des ministres hier, d'un "plan de réponse et de soutien" d’un coût global de FCFA 27,8 milliards (€ 42,2 millions), qui interviendrait tant au niveau des populations que du bétail, sans que le communiqué du Conseil ne donne davantage de précisions.

Notons sur ce sujet de la sécurité alimentaire l'ouverture hier à Cotonou, dans le cadre du Cilss, de la concertation régionale sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l’Ouest. Durant trois jours, les participants venus des pays du Cilss, de la Cedeao et de l’Uemoa valideront les bilans révisés de la.campagne agricole 2018/19 avec les chiffres définitifs de production agricoles et identifier les mesures d’atténuation ou de réponses en faveur des populations vulnérables de l’ensemble des pays.

 

Le point sur les infastructures rénovées au Burkina

Pour revenir au Burkina Faso et au Cosneil des ministres hier, il a également été fait état  de la tenue de la 21ème édition de la Journée nationale du paysan (JNP), du 25 au 27 avril  à Gaoua, dans la région du Sud-Ouest. Elle aura pour thème "Défi de la sécurité alimentaire dans un contexte d’insécurité : quelles stratégies d’accompagnement des exploitations agro-sylvo-pastorale, halieutique et faunique ?".

Enfin, le point a été fait sur les travaux routiers, des infrastructures essentielles à l'agriculture et au monde rural. "Au titre du bitumage, le linéaire total de routes en travaux de bitumage/renforcement/entretien périodique est de 1 254,67 km (réseau classé et voiries urbaines) dont 590,74 km sont achevés et 663,93 km en cours d’exécution ; au titre de l’aménagement des pistes rurales, 1 375 km ont été aménagés dans les 13 régions du Burkina Faso en 2016, avec un taux d’achèvement de 100%, 472 km de pistes rurales aménagées dans 10 régions en 2017 dont 296 km sont achevés et 117,95 km de pistes rurales dans le cadre du Programme d’Urgence pour le Sahel (PUS-BF) en 2017 dont 59 km achevés3."

A ceci s’ajoutent l’achèvement et la mise en service des ouvrages de franchissement de la Sirba sur la RN18, du pont du Mouhoun sur la RN1 à Boromo et de l’ouvrage hydraulique de la RN3 sur le barrage de Yalgo.

 

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +