29 juillet 2019 - 16:16 |

Le militant écologiste Haidar El Ali à la tête des forêts au Sénégal

Le militant écologiste et ancien ministre de l’Environnement du Sénégal, Haïdar El Ali, a été nommé directeur général de l’Agence sénégalaise de la reforestation et de la Grande Muraille verte (ASRGM) lors du conseil des ministres de mercredi dernier.

Depuis plusieurs années, cet écologiste convaincu dénonce la déforestation, l’exploitation illégale du bois et son trafic dans la région de Casamance. Il avait été condamné l’année dernière par un tribunal correctionnel de Dakar à trois mois de prison avec sursis pour "diffamation" à l'encontre  du président de l'Union nationale des exploitants forestiers du Sénégal (Unefs), Abdoulaye Sow. La controverse avait éclaté suite à la mort quatorze jeunes dans la forêt protégée de Bayotte, proche de Ziguinchor (Lire Le code forestier du Sénégal sera révisé).

La Grande muraille verte (GMV) pour le Sahara et le Sahel est le projet phare panafricain lancé en 2005 pour stopper la désertification sur une bande large de 15 kilomètres reliant sur 7600 km l'ouest à l'est de l'Afrique, du Sénégal à Djibouti. Si au départ, il était concentré sur des plantations massives d’arbre, il s’est ajouté par la suite des projets de restauration, de recherche sur les ressources en eaux et en sols, la biodiversité, les systèmes sociaux et de santé. La partie sénégalaise du projet s’étend sur 535 km et couvre une superficie d’environ 80 000 hectares.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +