02 septembre 2021 - 18:13 |

Les Journées mondiales coton et zones humides reçoivent l'onction mondiale

CommodAfrica ne pouvait passer sous silence l’information…. Lundi, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté deux résolutions validant le 7 octobre comme la Journée mondiale du coton et le 2 février comme celle des zones humides, marécageuses.

 

Certes, ce n’est pas une nouveauté car l’Organisation mondiale du commerce (OMC) célèbre cetteJournée du coton depuis 2019 et ce à l’initiative du Coton-4 (C-4 :Bénin, Burkina Faso, Tchad et Mali). Elle est aussi, depuis 2019, reconnue par la FAO, la Cnuced, le Centre du commerce international (ITC) et le Comité consultatif international du coton (CCIC). Mais elle ne l’était pas encore par l’instance principale de l’ONU. C’est chose faite !

 

Alors, à quoi servent vraiment ces journées mondiales ? Car elles existent maintenant pour tout, de la bataille d’oreillers le 3 avril ou du donut (4 juin) à des causes aussi importantes que celle du travail (1er mai) ou du paludisme le 25 avril. Donc on est en droit de s’interroger. Mais quoi qu’il en soit, c’est un jour dans l’année où l’attention du monde entier est invitée à s’informer et s’interroger sur une chose, en l’occurrence le coton et les zones marécageuses. Et sans attendre le 7 octobre prochain, nous ne résistons pas à la tentation de vous livrer ces graphismes de l’OMC sur le coton qui soulignent, en un coup d’œil, l’importance de l’or blanc pour l'Afrique de l'Ouest et le monde.

 

https://www.wto.org/english/tratop_e/agric_e/wcd_2020_fact_and_figures_e.pdf

 

Un agenda très politique

L’adoption lundi par l’instance suprême de l’ONU de cette résolution sur la Journée mondiale du coton a été, bien sur l’occasion pour les différentes parties prenantes de plaider leurs causes et défendre leurs intérêts bien compris. Le représentant du Burkina faso a ainsi souligné l’importance majeure de la cotonculture pour des millions de personnes, notamment dans les pays en développement, tandis que le représentant des Etats-Unis a incité l’Assemblée générale à protéger les droits des travailleurs dans la filière et à lutter contre le travail des enfants.

Rappelons que plusieurs pays, au premier rang desquels les Etats-Unis, interdisent depuis plusieurs mois l’importation de produits textiles du Xinjiang en Chine en raison du travail forcé notamment de Ouïghours (lire nos informations : L’interdiction américaine du coton du Xinjiang en Chine infléchira-t-elle le marché du coton ? ; Les Américains interdisent les importations de coton du chinois XPCC). De nombreuses grandes entreprises et marques sont sur la sellette soit parce qu’elles utilisent du coton de cette provenance ou parce qu’elles ont appelé à boycotter le coton du Xinjiang, comme H&M, Nike, Adidas, Zara, Uniqlo, Sandro ou encore Skechers (lire nos informations : Les produits en coton en provenance de la région du Xinjiang en Chine sur la sellette).

Le Sénégal sera la capitale mondiale des zones humides en 2022

Quant aux zones humides, la journée découle de la convention de Ramsar en 1971. Elle permet de rappeler que ces zones humides sont « non seulement des milieux essentiels à la vie humaine mais aussi sont considérées comme le « berceau de la diversité biologique », a-t-il été souligné en février dernier lors du dernier Forum mondial de l’eau. « Elles protègent nos côtes contre l’action des vagues, réduisent les impacts des inondations, absorbent les polluants et améliorent la qualité de l’eau. Elles fournissent un habitat aux animaux et aux plantes, des ressources pour l’homme. Elles constituent une réserve de carbone essentielle pour la planète, avec la capacité la plus élevée de séquestration du dioxyde de carbone parmi les écosystèmes terrestres. »

 

L’occasion de rappeler que la 9ème édition du Forum mondial se tiendra à Dakar du 21 au 26 mars 2022 avec une réunion préliminaire les 14 et 15 octobre 2021 ; 58 projets ont déjà été labellisés dont un grand nombre en Afrique de l’Ouest (cf. pour la liste : https://www.worldwaterforum.org/fr/latest-news/58-projets-deja-labellises).

Pays: 
Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +