09 septembre 2022 - 14:23 |

L’Afrique au cœur de la guerre de l’arme alimentaire

Environ 280 000 tonnes de produits agricoles seront exportées dans un avenir proche depuis les ports ukrainiens pour le Programme alimentaire mondial (PAM) dans le cadre d'un accord négocié par l'ONU, a annoncé mercredi le ministère ukrainien des Infrastructures, rapporte Reuters.

Une information qui fait polémique car le président russe Vladimir Poutine a déclaré mercredi que la Russie et le monde en développement avaient été "trompés" par l'accord et qu'il souhaitait réviser l'accord car les exportations ukrainiennes n'allaient pas vers les pays les plus pauvres du monde comme prévu à l'origine.

L'Ukraine, cependant, affirme qu'environ 2,37 millions de tonnes (Mt) de nourriture ont déjà quitté ses ports de la mer Noire, dont 1,04 Mt pour les pays asiatiques et 470 000 t pour les États africains.

"Grâce aux partenaires des Nations unies, 190 000 tonnes de céréales supplémentaires ont déjà été achetées pour être exportées vers les États du continent africain", a indiqué le ministère dans un communiqué. Il n'a donné aucun détail sur les 90 000 autres tonnes de nourriture à exporter.

Les premières exportations de cette tranche se feront sur le vraquier KARIA ANGEL, un navire affrété par le PAM qui fait l'objet d'une inspection à Istanbul, a-t-il précisé.

Un conseiller présidentiel ukrainien a déclaré mercredi que la Russie n'avait aucune raison de revoir l'accord historique permettant à l'Ukraine d'exporter des céréales depuis les ports de la mer Noire et que les termes de l'accord de guerre étaient strictement respectés.

Rappelons que les Nations Unies, aidées par la Turquie, ont négocié un accord historique le 22 juillet entre la Russie et l'Ukraine qui a relancé les exportations de céréales et d'engrais de la mer Noire de Kyiv.

Secteurs: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +