11 septembre 2020 - 14:58 |

L'UE exporte des pesticides dangereux qu’elle interdit sur son propre territoire

Une étude réalisée par Public Eye et Unearthed*, la cellule d’investigation de Greenpeace UK, révèle que l’Union européenne exporte des pesticides aux pays en développement qu’elle interdit elle-même à ses agriculteurs car jugés trop dangereux. L’UE en aurait exporté plus de 81 000 tonnes (t) en 2018, selon le communiqué de l’association suisse Public Eye. En 2019, l’UE aurait autorisé l’exportation de neuf nouveaux pesticides interdits sur le sol européen, soit un total de 8 000 t.

Parmi ces pesticides, l'herbicide paraquat. Il est interdit dans l’UE depuis 2007 mais le géant bâlois Syngenta continue de fabriquer ce pesticide au Royaume Uni et de l’exporter en Amérique du Sud, en Asie et en Afrique. En 2018, 28 000 t de mélanges à base de paraquat ont été exportés. La toxicité de ce produit est telle qu’une simple gorgée peut causer la mort et une exposition chronique peut développer la maladie de Parkinson. Il représente un tiers de la totalité des volumes exportés et interdits sur le sol européen et il est massivement utilisé dans les monocultures de maïs, de soja ou de coton.

En outre, l’enquête réalisée permet de démontrer qu’en 2018, les pays de l’UE ont exporté 81 615 tonnes de pesticides contenant des substances interdites et dangereuse. Le Royaume-Uni, l’Italie, les Pays-Bas, l’Allemagne, la France, la Belgique et l’Espagne représentent 90 % des exportations de ces produits nocifs. Parmi les 85 destinataires, les trois-quarts sont des pays en développement. En Afrique de l’Ouest, les pays touchés sont la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Mali, le Nigeria, le Sénégal, le Togo, le Burkina Faso et le Bénin.

pesticides.png

On compte une trentaine d’entreprises impliquées dans ces productions de pesticides interdits sur le sol européen, parmi lesquelles Bayer et BASF  mais aussi l’italienne Finchimica et l’allemande Alzchem. Néanmoins le balois Syngenta est en première position de ce classement, avec des usines en nombre au Royaume Uni et en France où il fabrique le paraquat et l’atrazine, un second pesticide interdit, toujours selon Public Eye. La liste de ces produits interdits est longue, avec pas moins de 41 références.

Cette information est d’autant plus troublante que ces pesticides servent bien souvent à produire les produits agricoles importés par l’Union Européenne.

Rappelons que plus de 200 000 personnes meurent chaque année dans les pays en développement suite à une intoxication aux pesticides.

* https://www.publiceye.ch/fr/thematiques/pesticides/pesticides-interdits-ue

Mots-clés: 
Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +