12 janvier 2022 - 16:04 |

Chronique Énergies renouvelables & Agriculture en Afrique de l'Ouest au 12 janvier 2022

En Afrique de l'Ouest les problématiques agricoles et agroindustrielles demeurent aisément liées à celles des énergies renouvelables. L’actualité confirme et renforce chaque jour cet état de fait. Revenons donc sur les dernières nouvelles agro/énergies renouvelables que nous retrouvons cette semaine dans plusieurs pays : Bénin, Burkina Faso, Côte d’ivoire, Nigeria, Sénégal, Togo.

Mais avant de se plonger dans l’actualité de ces pays, intéressons-nous aux dernières innovations et autres nouvelles qui touchent l’ensemble de la région.

La Chine est actuellement en train de réaliser une prouesse technique sans précédent. La Chinese Academy of Sciences (ASIPP) a testé son générateur d’électricité baptisé Experiemental Advanced Superconducting Tokamak (EAST). Il s’agit d’un soleil artificiel basé sur la fusion nucléaire qui produit 70 millions de degrés et qui vise à fournir une énergie propre de manière illimitée semblable à la chaleur du soleil ! Il s’agirait d’un pas de plus vers la résolution de la crise climatique… Le projet mobilise près de 10 000 scientifiques ainsi que £ 701 millions. Il a l’avantage de ne pas produire de déchets dangereux, comme c’est le cas des centrales nucléaires qui utilisent la fission nucléaire.

Un nouveau fonds pour le climat en Afrique ! Energy Access Ventures (EAV) et la banque d’investissement Lion’s Head Global Parteners se sont associés dans le cadre d’un nouveau fonds de capital-risque centré sur l’Afrique et les énergies renouvelables. Dénommé « E3 Low Carbon Economy Fund I » (E3 signifie Enabling Emerging Entrepreneurs), il investira dans les entreprises axées sur le climat et la transition climatique en Afrique. En outre, le Fonds devrait délivrer un capital d’amorçage aux entreprises qui fournissent des solutions neutres en carbone.

La fondation Shell investit dans la plateforme Nithio, spécialisée dans le financement des énergies renouvelables, afin de renforcer le développement des énergies renouvelables basées sur l’intelligence artificielle en Afrique. Plus précisément, la compagnie pétrolière anglo-néerlandaise Shell investit dans Nithio Fi (Financial Intermediary) qui est un véhicule d’investissement de Nithio. Nithio FI accorde des prêts aux fournisseurs d’accès à l’électricité issue des énergies renouvelables, ces crédits sont alimentés par un moteur d’analyse de risques qui croise des données géospatiales, l’IA et les données de remboursement des consommateurs.

BÉNIN

L’association française Bolivia IntiSud Soleil (BISS) développe des séchoirs solaires dans le département de l’Atacora, au Nord du pays. Ces séchoirs permettent de conserver les produits agricoles : légumes, viandes, poissons, bananes, tomates, haricots, abricots, herbes aromatiques, fleurs, champignon, graines, etc. Ce projet vise deux groupes de femmes des villes de Natitingou et Tanguiéta qui pourront conserver leurs productions maraichères et bénéficier de meilleurs revenus dans la mesure où une entreprise béninoise s’est engagée à acheter l’ensemble de la production transformée, assurer le conditionnement et la commercialisation. La mise en œuvre de ce projet devrait coûter près de FCFA 3,9 milliards (€ 5,95 millions) et bénéficier d’un financement de l’Agence française de développement (AFD) et de l’ADEME. Notons également que les productrices bénéficieront d’une formation.

Une nouvelle centrale solaire ! Le Conseil des ministres du 5 janvier dernier a autorisé la réalisation d’étude de relevés et d’évaluations des biens impactés dans le cadre de la construction d’une centrale solaire de 143 MW situé à proximité de la zone de développement industrielle de Glo Djigbé. La superficie du site retenue pour mener à bien les études s’élève à 1240 hectares (ha). Cette énergie neutre en carbone devrait être utilisée en faveur de la zone industrielle. Affaire à suivre.

BURKINA FASO

Le projet de tracteur agricole solaire 100 % burkinabè poursuit son développement ! Les initiateurs du projet précisent que les coûts, les délais de fabrication et la marque du tracteur, sont désormais fixés (sans qu’ils ne soient encore précisés). Ces éléments devraient bientôt être présentés aux Burkinabè, ainsi qu’aux investisseurs. En outre, ce tracteur ne sera pas seulement vendu qu'au Burkina Faso mais devrait être disponible pour l’ensemble des pays de la région. Notons qu’en plus du tracteur, une usine de fabrication est également en cours de réflexion.

CÔTE D'IVOIRE

Plusieurs jeunes issus de centres ruraux de services agricoles ont suivi une formation de 3 jours dans le domaine de l’énergie solaire dans le cadre de l’exécution du projet Grüne Bürgerenergie (GBE – ou Energie verte pour les citoyens). Cette formation est réalisée par le la coopération technique allemande (GIZ) à Yamoussoukro. Plus précisément, ces formations visent à offrir aux participants des compétences techniques afin qu’ils puissent transmettre des recommandations en matière d’équipement solaire aux coopératives, agriculteurs notamment.

Electrification Financing Initiative (EDFI ElectriFI) vient d’investir € 1,5 million dans l’établissement de microfinance spécialisé dans l’accompagnement de l’entrepreneuriat féminin, Fin’Elle, filiale du groupe financier Cofina. Ce financement vise à lever les obstacles à l’entrepreneuriat dans les énergies renouvelables pour les femmes de Côte d’Ivoire. Dès lors, les Ivoiriennes qui investissent dans le secteur des énergies renouvelables ont la possibilité de bénéficier d’un accompagnement financier de la part de Fin’Elle.

NIGÉRIA

La Corée du Sud illumine le Nigéria ! La Corée du Sud finance à hauteur de $ 12,4 millions l’installation de mini-réseaux solaires dans les zones rurales du pays. Ce projet vise à accélérer l’électrification du Nigeria dans le cadre de sa « Vision 30 : 30 : 30 » et doter d’ici à 2030 une capacité électrique installée de 30 GW, dont 30 % sera issue des sources d’énergies renouvelables. Cette initiative est pilotée par l’Institut coréen pour l’avancée technologique (Kiat) et soutenue par le ministère coréen de l’Energie, la Korea Polytechnic University et les fournisseurs d’énergie S&D Powernics et ILJIN Electrics.

SÉNÉGAL

L’ONG Berefoot College international (BCI) -qui accompagne les femmes rurales au Sénégal- lance un partenariat avec la filiale sénégalais du groupe émirati DP World pour la mise en œuvre d’un nouveau centre dans le village de Toubab Dialaw qui formera les femmes à l’installation de systèmes solaires autonomes. Cette initiative bénéficie d’un financement de € 300 000 (FCFA 250 millions) pour aider les femmes à s’outiller, se former, et devenir des micro-entrepreneurs. Le centre permet d’accueillir 20 femmes qui reçoivent une formation de 4 mois. Notons que le matériel de formation est spécifiquement conçu pour les personnes analphabètes : avec des codes couleurs, des jeux, des dessins pour aider ces femmes à accumuler des connaissances plus facilement.

TOGO

De l’eau pour le Togo ! Le pays va se doter de 602 postes d’eau autonomes à énergie solaires ces deux prochaines années. Ces ouvrages seront placés dans les cinq régions du pays. On compte une trentaine de préfectures bénéficieront de ces postes. Un appel d’offres international vient d’être lancé pour la réalisation de ces infrastructures.

La centrale solaire de Blitta va entamer sa 3ème phase pour atteindre une puissance de 50 MWc, souligne République of Togo. La centrale est construite par la société émiratie AMEA Power qui a baptisé la centrale Mohammed Bin Zayed en février 2020, du nom du Prince héritier et ministre de la Défence d’Abu Dhabi. Rappelons que le Togo ambitionne d’augmenter son taux d’électrification rurale à 50 % d’ici 2022 et 100 % d’ici 2030.

Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Oui

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +