30 juillet 2021 - 15:16 |

L'IGC revoit à la baisse ses prévisions céréalières sur 2021/22 mais pas de riz

Le Conseil international des céréales (IGC de son sigle anglais) a abaissé de 6 millions de tonnes ses précédentes prévisions de récolte céréalières mondiales sur 2021/22 qui totaliseraient maintenant 2 295 Mt. La belle performance du maïs ne parviendrait pas à compenser la baisse du maïs et de l’orge. Face à cela, la consommation mondiale céréalière serait de 2 295 Mt, un nouveau record avec une hausse de 3% par rapport à 2020/21 même si l’IGC a abaissé de 4 Mt ses estimations du mois de juin.  Les stocks mondiaux de céréales sont estimés à 594 Mt, en baisse de 3 Mt par rapport aux chiffres en juin mais relativement semblables aux niveaux de cette campagne 2020/21.

S’agissant du blé, les prévisions de production mondiale sont revues à la baisse d’un million de tonnes (Mt), à 788 Mt, pour la campagne à venir 2021/22. En effet, suite aux sécheresses, la production américaine ne serait que de 47,5 Mt alors que l’IGC l’avait estimé précédemment atteindre 51,1 Mt ; la production canadienne ne serait en définitive que de 28,5 Mt contre les 32,3 Mt anticipées. Ces fortes baisses sont compensées par les belles performances européennes que l’IGC estime à 137,7 Mt contre les 136 Mt avancées précédemment. Ceci est notamment le fait de belles récoltes en France, Hongrie et Roumanie.

S’agissant du riz, le commerce mondial sur l’année calendaire 2021 demeure inchangé par rapport aux précédentes prévisions de l’IGC, à 46,5 Mt avec une hausse des exportations d’Inde qui compensent la baisse d’autres fournisseurs mondiaux. La production mondiale sur 2021/22 a été révisée à la baisse de 1 Mt, à 511 Mt, ce qui représenterait 6 Mt de plus que la campagne dernière. La consommation serait stable et les stocks aussi à 171 Mt.

cereales_igc.png

Filières: 
Matières premières: 
Non
Énergies renouvelables: 
Non

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +