06 septembre 2018 - 19:22 |

Stabilité des prix des produits alimentaires

L'Indice FAO des prix des produits alimentaires est resté stable en août par rapport au mois précédent mais affiche une baisse de 5,4% par rapport au mois d’août 2017. Toutefois, les prix des céréales ont à nouveau augmenté tandis que ceux des huiles végétales et du sucre ont baissé.

L'Indice FAO des prix des céréales a augmenté de 4% au cours du mois d'août, avec les prix du blé augmentant deux fois plus, et ce, en raison de la détérioration des perspectives agricoles dans l'Union européenne et en Russie. Les cotations internationales de maïs ont augmenté de 3%, tandis que les prix du riz ont quelque peu diminué pendant le mois.

L'Indice FAO des prix des huiles végétales a chuté de 2,6% depuis juillet, s'approchant ainsi de son plus bas niveau en trois ans, tandis que les cotations pour l'huile de palme, de soja et de tournesol ont toutes baissé face à des perspectives de production favorables et pour ce qui est de l'huile de palme, à la faiblesse des importations mondiales.

L'Indice FAO des prix des produits laitiers a baissé en août, pour le troisième mois consécutif, en recul de 1,5% compte tenu de volumes saisonniers relativement minces. Alors que les sécheresses pourraient avoir des répercussions négatives sur la production de lait dans plusieurs régions d'Europe et en Australie, les perspectives de production en Nouvelle Zélande, en revanche, s'améliorent.

L'Indice FAO des prix du sucre a baissé de 5,4 % depuis juillet pour atteindre son plus bas niveau en l'espace de dix ans en raison de la dépréciation de la monnaie chez les principaux pays exportateurs que sont le Brésil et l'Inde.

L'Indice FAO des prix de la viande est resté globalement inchangé pendant le mois, alors que les cotations pour la viande de porc et la viande ovine ont augmenté grâce à des importations conséquentes en provenance de Chine, une situation qui a permis de compenser la baisse des prix de la viande de volaille et de la viande bovine. Cette dernière était justement sous pression compte tenu des larges volumes disponibles à l'exportation aux Etats-Unis.

Filières: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +