10 juillet 2017 - 14:00 |

Structuration du secteur de la noix de cajou au Burkina Faso

Un arrêté interministériel (1) en date du 9 juin 2017 fixe les modalités de la commercialisation de la noix de cajou pour la prochaine campagne au Burkina Faso.

Ainsi, selon le décret,  un prix minimum sera fixé pour l’achat de noix de cajou brute. Tous les acteurs, que cela soit les transformateurs, les exportateurs ou autres, devront disposer d’un agrément pour acheter la noix.

La noix de cajou exportée est soumise à l’Autorisation spéciale d’exportation et une taxe à l’exportation sera prélevée sur la valeur ou la quantité exportée. Les recettes de cette taxe seront affectées au budget de l’Etat et à l’interprofession.

 

 

(1) Les ministères concernés sont celui du Commerce et de l’industrie, de l’Agriculture et du développement hydraulique et celui de l’Economie, des finances et du développement.

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +