20 octobre 2020 - 16:42 |

L’agroalimentaire en bonne place dans les 1ers investissements d’I&P Accélération au Sahel

Le programme I&P Accélération au Sahel, lancé en juillet et financé par l’Union européenne, en faveur des start-ups et PME de la région du Sahel (Lire : € 15,5 millions pour 300 start-ups et PME dans le Sahel) a réalisé ses premiers investissements. Ils font la part belle aux entreprises agroalimentaires du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal. Face à la pandémie de la Covid-19, certains financements ont pris la forme d’un appui technique et financier pour surmonter la crise. Plusieurs de ces entreprises étaient déjà dans le portefeuille d’Investisseurs & Partenaires (I&P).

Au Burkina Faso, c’est la ferme bovine créée en 2011 par Mauhamed Lamine Sy située à Bobo-Dioulasso, Afrik Bovian, qui a bénéficié d'un financement de FCFA 36,5 millions (€57 000). Spécialisée dans la production de lait de vache, l'appui financier devrait permettre notamment à l’entreprise de mettre en place une unité de production de yaourt et de lait pasteurisé. Toujours dans le pays des Hommes intègres, l’entreprise familiale Rose Eclat, spécialisée dans la transformation de fruits et légumes certifiés bio et haccp (mangue, banane, gombo, fraise, oignon) pour le marché national et international bénéficie d’un d'un accompagnement technique et financier pour faire face à la situation de la Covid-19. Le même appui est aussi accordé à AgroServ Industrie, une unité industrielle de transformation du maïs en gritz et en farine dans la zone industrielle de Kossodo à Ouagadougou.

En Côte d’Ivoire, la société spécialisée dans la production d’huiles essentielles d’agrumes (bigarade, bergamote), Epices et Essences de Côte d’Ivoire (E’Sens) a bénéficié d’un financement d’amorçage. Toujours en Côte d’Ivoire, Rama Cereal, spécialisée dans la transformation de céréales, a bénéficie d’un appui Covid-19.

Au Sénégal, l’entreprise spécialisée dans la production et la commercialisation de purée lisse, fabriquée à partir de produits locaux, pour les enfants de 6 mois à 36 mois, Le Lionceau a bénéficié d’un financement de FCFA 30 millions (€45 000). Tandis que face à la covid-19, la jeune entreprise spécialisée dans la production et commercialisation de crèmes et yaourts glacés, Milky, est soutenue.

Pays: 
Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +