24 octobre 2016 - 14:15 |

Flambée du prix de l'amande de cajou

Depuis le début du mois d’octobre, les prix de l’amande de cajou continuent à grimper et s’approchent de leur sommet historique atteint entre août et octobre 2011. L’amande de cajou entière blanche 240 se situe entre $ 4,6 et 4,8  la livre et celle 320 entre $ 4,4 et $ 4,6 la livre, indique le spécialiste n’Kâlo.

En dépit des prix élevés, la demande reste soutenue, surtout sur le marché européen. Les importations d’amandes de cajou en Europe ont progressé de 6% sur les 8 premiers mois de l’année 2016 (par rapport à la même période en 2015) pour atteindre 76 869 tonnes (t). En revanche, elles reculent de 10% sur le marché américain à 31 722 t entre janvier et août 2016.

Le Vietnam est de loin le premier fournisseur d’amande de cajou tant dans l’Union  européenne (UE) qu’aux Etats-Unis, représentant 74% de l’approvisionnement total entre janvier et août 2016 (124 088 t sur 168 591 t). Le Vietnam, très dynamique, gagnant des parts de marché aux quatre coins du monde et même en Inde, deuxième transformateur mondial de noix de cajou. L’Inde reste le deuxième fournisseur de l’UE et des Etats-Unis avec 21 329 t, mais ses exportations sont en recul de 42% par rapport à janvier-août 2015. Se placent ensuite le Brésil (8 313 t, +30%), l’Indonésie (3 695 t, +46%), la Côte d’Ivoire  (3 101 t, -15%) et le Mozambique (2 737 t, +57%), selon les données de n’Kalô.

Le spécialiste estime que les prix de l’amande de cajou, ainsi que ceux la noix de cajou brute, devraient rester à un niveau élevé jusqu’à l’arrivée des prochaines récoltes de l’hémisphère nord (Afrique de l’Ouest, Inde, Vietnam et Cambodge) et la fin des commandes des importateurs occidentaux pour  couvrir les besoins des fêtes de Noël et Nouvel An en Occident et celles  de Diwali/Navrati en Inde.

Du côté des noix de cajou brute, les prix qui se situent à un niveau élevé, sont stables. La campagne de commercialisation a démarré au Mozambique et en Tanzanie. En Afrique de l’Ouest, alors que la prochaine campagne bénéficie pour l’instant de conditions météorologiques favorables, et les stocks d’invendus diminuent fortement chez les producteurs. Les stocks de noix de cajou d’Afrique de l’Ouest de mauvaise qualité s’exportent entre $ 1 250 à $ 1 400 la tonne CIF ; ceux de qualité moyenne entre $1500-$1700 la tonne et ceux de bonne qualité de la zone de Guinée Bissau, Sénégal et Gambie s’exportent entre $ 1 800-$ 1 950 la tonne CIF, précise n’Kalô.

Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +