28 novembre 2019 - 17:35 |

Que pense la diaspora africaine en France sur la perspective d’un retour en Afrique ?

A tous ceux qui pensent que l’Afrique est oubliée par ses filles et ses fils... approchez ! 40 % des membres interrogés de la diaspora africaine en France se disent prêt à retourner immédiatement travailler en Afrique. C’est un des constats de l’enquête réalisée par le Groupe Intelcia et le cabinet d’études Innocence Consulting sur « L’attractivité professionnelle du continent africain auprès des diplômés et cadres de la diaspora ».

L’enquête est réalisée grâce à un panel de 800 personnes visant à identifier les motivations et les freins d’un jeune diplômé ou d’un cadre de la diaspora disant travailler en Afrique. Parmi ces résultats, quelques-uns méritent d’être mis en valeur :

-Près de 40 % de la diaspora sont prêts à retourner en Afrique immédiatement.

Plus précisément, ils sont 45 % parmi les 24-27 ans à vouloir se réinstaller immédiatement, 41 % pour les 28-35 ans et 42 % pour les plus de 35 ans. On constate que 71% envisages de repartir travailler sur le continent dans un délai de 10 ans. Dans les cinq ans, les membres de la diaspora d’Afrique subsaharienne sont plus nombreux (58%) que leurs confrères du Maghreb (41 %).

-62 % des diplômés et des cadres du panel pensent que le désir d’entreprendre est le premier facteur motivant un retour en Afrique.

On conste par ailleurs que 43 % souhaitent se lancer immédiatement après leur retour. Cette tendance est plus marquée chez les personnes de plus de 28 ans, celles ayant plus de 5 années d’expérience, mais aussi chez les hommes. Néanmoins, 47% des interrogés disent aussi être tentés par les multiples opportunités professionnelles dans leur secteur professionnel actuel.

Parmi les critères de choix d’un poste en Afrique, la perspective de carrière (48%), le contenu de la mission (42%) et les valeurs de l’entreprise (63%) sont dans le top 5 des critères pour le choix d’un poste en Afrique. La rémunération et la « Stabilité politique et économique du pays » occupent les deux premières places. La renommée ou encore la mobilité ne sont pas énormément plébiscitées (18%).

-Plus de 70 % des personnes interrogées pensent que décrocher un emploi ou une promotion en Afrique nécessite d’avoir des relations.

-51 % sont intéressés par des opportunités professionnelles au sein de multinationales africaines.

En outre, on constate que plus de 40% des jeunes de la diaspora sont intéressés par des opportunités professionnelles en Afrique au sein de multinationales. Viennent ensuite, les organismes internationaux (38 %) et les start-up africaines (36%).

Pays: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +