RSPO Next, nouveau tour de vis dans l’huile de palme

 RSPO Next, nouveau tour de vis dans l’huile de palme
Partager vers

La table ronde pour une huile de palme durable (Roundtable on Sustainable Palm Oil, RSPO) a annoncé hier vouloir aller plus loin dans la lutte contre la déforestation, les émissions de gaz à effet de serre provenant de la production d’huile de palme, et les droits des salariés, en lançant une nouvelle certification, RSPO Next.

Pour être éligibles, les planteurs doivent prouver qu’au moins 60 % de leurs plantations sont déjà conformes aux fondamentaux des Principes et critères (P&C) de la RSPO et ils doivent s’engager à mettre en œuvre les critères RSPO Next dans l’ensemble de leurs plantations, soit : aucune déforestation, aucune plantation sur tourbières, aucun feu.

En outre, RSPO Next exige des producteurs d’huile de palme qu’ils surveillent, gèrent et réduisent les émissions de GES dans toutes leurs opérations –y compris dans les usines et autres installations, et qu’ils rendent compte publiquement de leurs situations et progrès.

Au plan humain et salarial, RSPO Next exige que, si un pays donné ne définit pas de salaire décent au niveau national, les planteurs de palmiers à huile doivent s’engager auprès de leurs ouvriers à convenir ensemble des modalités.

Enfin, l’utilisation du Paraquat, un pesticide déjà interdit dans l’Union européenne, est interdite. Sans oublier que pour obtenir RSPO Next, l’huile de palme doit pouvoir être tracée jusqu’à la plantation où elle a été produite.

Autres Articles

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *