26 juillet 2017 - 11:00 |

Que fait l'Agence régionale pour l'agriculture et l'alimentation (ARAA) de la Cedeao ?

Un coup de projecteur a été mis dernièrement sur l'Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation (ARAA), dont le siège est à Lomé, à l'occasion de la visite le 15 juillet par le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), Marcel de Souza, et le ministre togolais des Affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine, Robert Dussey, sous sa casquette de président du conseil des ministres de la Cedeao.

En effet, le Togo, qui assure actuellement la présidence tournante de la Cedeao, entend que toutes les institutions de la Cedeao, dont l'ARAA, soient visitées.

Selon le directeur exécutif de l’ARAA, Ousseini Salifou, la principale réalisation de la toute jeune institution, créée en septembre 2013, est la coordination de la mise en œuvre de 9 projets régionaux d’un coût de € 97 millions. Deux de ces projets ont permis, à travers des appels à propositions de projets dans les Etats membres de la Cedeao, la sélection de 34 projets terrain en cours de réalisation, rapporte le communiqué de la Cedeao.

Qu'a fait l'ARAA ?

Au nombre des réalisations de l'ARAA, il est cité l’opérationnalisation de la Réserve régionale de sécurité alimentaire avec un premier achat de 11 250 tonnes (t) de céréales en cours de stockage au Burkina Faso, au Ghana, au Niger et au Nigeria. Cette opération a permis de soutenir les populations du Nord Est du Nigeria qui vivent une situation d'insécurité alimentaire et nutritionnelle : 1130 t de céréales ont déjà été livrées et à terme environ 1650 t devraient l'être.

Un deuxième achat de 21 000 t de céréales est actuellement en cours avec pour but d’atteindre d’ici à 8 ans, 411 000 t.

Le renforcement de capacités des cadres des 15 Etats membres de la Cedeao sur la formulation des projets, les changements climatiques en agriculture et les filets sociaux de sécurité, ainsi que des formations sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle en collaboration avec le Centre Régional Agrhymet du Comité inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (Cilss), constituent aussi des acquis de l’ARAA, toujours selon le communiqué.

D’autres réalisations de l’Agence portent sur l’appui aux Etats membres dans l’amélioration de la surveillance des vergers (manguiers) ; la recherche, le renforcement des capacités et la lutte contre les mouches des fruits dans près d’une dizaine de ces Etats ; l’appui aux pays dans la prise en compte de la nutrition, la protection sociale et le droit à l’alimentation dans les documents de politique ; la réalisation d’études de capitalisation sur la promotion de l’emploi des jeunes dans le secteur agro-sylvo-pastoral, sans oublier le renforcement des capacités des organisations des producteurs au niveau régional.

Le défi du financement

L’ARAA a pour mission d’assurer l'exécution technique des programmes et plans d'investissement régionaux concourant à l'opérationnalisation de la politique agricole régionale en s’appuyant sur les institutions, organismes et acteurs régionaux disposant de compétences avérées.

Après quatre années d’activité, souligne encore le communiqué, il ressort que l’ARAA fait face à deux défis majeurs : la contribution effective de la Cedeao aux cofinancements des projets et programmes, et l’opérationnalisation du Fonds régional pour le financement de l’agriculture (ECOWADF).

 

Pays: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +