31 août 2020 - 18:36 |

Avec une excellente mousson, les récoltes agricoles en Inde s’annoncent record

Les pluies abondantes de la mousson ont incité les agriculteurs indiens à planter des cultures d'été sur une superficie record de terres agricoles promettant une récolte exceptionnelle de riz, coton, canne à sucre, maïs, etc., dans la troisième économie d'Asie, malgré la propagation rapide du coronavirus. Des récoltes record qui ne seront pas sans effet sur les marchés du coton, du riz ou encore du sucre, l’Inde se situant pour ces différentes spéculations dans le trio de tête des pays producteurs- exportateurs (1er producteur et deuxième exportateur de coton ; 2ème producteur et 3ème exportateur de sucre ; 2ème producteur et 1er exportateur de riz, 1er importateur d’huile végétale).

Les données du ministère indien de l'Agriculture montrent que les agriculteurs ont semé 108,2 millions d'hectares avec des cultures comme que le riz, le maïs, le coton, le soja et la canne à sucre, soit 7% de plus que l’année dernière. Les semis ont commencé le 1er juin avec le démarrage de la mousson où près de la moitié des terres agricoles ne sont pas irriguées. «Nous sommes convaincus que la production alimentaire dépassera l'objectif de 298,32 millions de tonnes (Mt) pour la campagne agricole 2020/21», a déclaré le ministre de l'Agriculture Narendra Singh Tomar. Une telle récolte dépasserait la production record de 295,67 Mt de l'année précédente.

Le riz, principale culture vivrière, a été planté sur 38,9 millions d'hectares, contre 35,4 millions d'hectares l'année précédente. Les oléagineux ont été plantés sur 19,3 millions d'hectares contre 17 millions d'hectares. Les semis de soja, principale culture estivale des oléagineux, s'établissaient à 12 millions d'hectares contre 11,3 millions d'hectares. Les plantations de canne à sucre ont été légèrement plus élevées, à 5,2 millions d'hectares. Les légumineuses, aliment de base de l'alimentation des Indiens, ont été plantées sur 13,4 millions d'hectares contre 12,9 millions d'hectares l'an dernier. La superficie en maïs de 8 millions d'hectares a dépassé les 7,9 millions d'hectares (19,5 millions d'acres) de l'année dernière. La superficie ensemencée de coton a totalisé 12,8 millions d'hectares contre 12,5 millions d'hectares.

Le ministère de l'agriculture pourrait toutefois réviser ses chiffres préliminaires de plantation, à mesure que davantage de données affluent des États indiens.

L'économie indienne s'est contractée à son rythme le plus rapide jamais enregistré avec un recul de 23,9% au cours du 1er trimestre de l’année fiscale (avril-juin) alors que le blocage de la pandémie de la Covid-19 a réduit les dépenses des consommateurs et des entreprises, exerçant des pressions sur le gouvernement et la banque centrale pour obtenir une relance supplémentaire et une réduction des taux. Certains économistes ont déclaré que l'année fiscale qui a commencé en avril pourrait voir une contraction de près de 10%, la pire performance depuis que l'Inde a obtenu son indépendance en 1947, ce qui pourrait pousser des millions de personnes dans la pauvreté. Toutefois, le secteur agricole, qui représente 15% du PIB, a enregistré une croissance annuelle de 3,4% sur le 1er trimestre, ce qui pourrait soutenir l'économie rurale. 

Filières: 
Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +