04 février 2021 - 15:33 |

La Côte d'Ivoire baisse de 33% le prix au producteur de noix de cajou

En Côte d’Ivoire, le « prix plancher obligatoire » au producteur de noix de cajou pour la campagne 2021 qui démarre demain a été abaissé de 33%, a-t-il été décidé hier en Conseil des ministres. Il passe de FCFA 400 l’année dernière à FCFA 305.

Dans son communiqué, le gouvernement dresse le bilan de la campagne 2020 et souligne les appuis qui ont été apportés à la filière. Des appuis qui, apparement, seraient reconduits peut-on déduire du communiqué qui déclare : " Afin de consolider les acquis de la réforme, le Conseil a décidé notamment de la poursuite du mécanisme de soutien aux acteurs nationaux pour renforcer leurs capacités de mobilisation de financement."

Quelles étaient ces mesures de soutien ?  D'une part, une subvention de FCFA 200 le kilo pour maintenir le prix aux producteurs, ce qui a représenté une enveloppe totale pour le gouvernement de 34,209 milliards ($ 62,7 millions), « ce qui a permis l’enlèvement de 264 985 t de noix de cajou au prix minimum ». D'autre part, la subvention de FCFA 168 le kilo pour aider à combler le déficit de compétitivité des transformateurs locaux, soit un coût total « provisoire » de FCFA 3,264 milliards ($ 5,9 millions) perçus par 11 transformateurs qui ont produit et commercialisé 4 060 t d’amandes ce qui équivaut à 20 400 t de noix brutes.

Il a été rappelé en Conseil des ministres que la campagne de commercialisation 2020, qui a démarré le 6 février 2020, sur la base d’un prix CAF de référence de $ 1 300 la tonne, le prix minimum bord champ ayant été fixé à FCFA 400 le kilo ($ 0,73 ou encore $ 730 la tonne), en hausse de FCFA 25 le kilo par rapport à 2019. « Ce prix a été possible grâce à une réduction du DUS de 7% à 5% du prix CAF de référence », lit-on dans le communiqué.

« Malgré ces mesures qui incitaient à l’optimisme, la campagne a été fortement perturbée par les effets de la pandémie de la Covid-19 » : les prix bord champ des noix ont baissé entrainant ceux des amandes.

Ces mesures, se félicite le gouvernement, ont permis d’augmenter de 33% la production en 2020 à 848 700 t contre 634 631 t en 2019. « Au total, au prix moyen bord champs de FCFA 350 le kilo, ce sont FCFA 297 milliards ($ 545 millions) qui ont été distribués aux producteurs contre 238 milliards ($ 436,7 millions) en 2019."
 

Secteurs: 

Publicité

Votre publicité sur notre site

En savoir +